Daniel H. (J.Oury) et Daniel-Paul Schreber – Atelier de lectures plurielles 2018

Des histoires de fous
ATELIER de LECTURES PLURIELLES 2018

 

 

 

Ecole lacanienne de psychanalyse.
Atelier de lectures plurielles proposé par le collectif Ouppps !
Horaire : Le vendredi de 14h30 à 16h30.

Et quelques jours plus tard, H. est là, dans le réel, et c’est une bombe !! Ainsi s’ouvrent les portes de la psychose. (Joëlle Oury)

PROCHAINES DATES

19 janvier 2018 /  9 février 2018  / 16 mars 2018  / 18 mai 2018  / 22 juin 2018

ARGUMENT

Le collectif OUPPPS ! Ouvroir de … Psychanalyse, Performance, (Im)Pertinence (du)politique, Sophistique, s’est créé de juin à octobre 2016 avec les participants de l’atelier Lacan et la sophistique, dans la continuité des recherches précédentes.
Ce dispositif d’ouvroir offre une plate-forme de recherche collective d’échanges, à partir de questions simples : de quoi parle-t-on quand on dit parler ? Comment agit la 3è dimension, performative et performante, du langage ? Comment ça marche – ou non – selon les pratiques discursives et dans certains moments décisifs, effet sophistique, tour de passe-passe, acte psychanalytique, pratiques collectives ?

L’ATELIER

De janvier à juin 2018 : atelier de lectures plurielles, de tricotage autour de problématiques contemporaines et d’histoires de fous, à partir des questions et impasses que font rencontrer pratique de la psychanalyse, folie, psytropification de la société… Chacun(e) peut venir avec son tricot et son propre fil de travail, aucun savoir préalable n’est requis.

Nous commencerons dès la séance de janvier la lecture de Daniel H. La modeste contribution d’un pâtissier à l’équilibre terrestre, de Joëlle Oury (Hermann, 2012) et poursuivrons au long du semestre avec Les Mémoires d’un névropathe de Daniel-Paul Schreber.
Le 16 mars 2018, conversation avec Guy Casadamont : Gaston H., coup double pour l’Apocalypse.
En mai 2018 : invitation de Rose-Marie Mariaca Fellman à propos de la question du père chez Lortie.

Place de la folie et fictions politiques au fondement du Droit, lalangue et les intraduisibles, epideixis, opérateur des noms-du-père et performativité, avec Gaston H., père de Daniel, avec le Caporal Lortie, son parlem et ses problèmes de langues, avec Daniel-Paul et la famille Schreber.

Le grand truc de la sophistique, c’est le langage, nous disait Barbara Cassin, oupppsienne avant la lettre ! Après Jacques le Sophiste, Lacan sans les sophistes.

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Horaire : le vendredi de 14h30 à 16h30.
Lieu : Espace CAPSY, 175 rue de Javel, Paris 15è.
Pour participer : Cat Alcouloumbré, tél.  (33) 01 45 30 09 26

A télécharger : bibliojan2018-Lacan et la sophistique