Lacan, la sophistique et la question du sujet

Comme nous l’avions envisagé avant l’été, lors de prochaines rencontres nous aborderons la question du « sujet » :

sujet actif dans l’effet sophistique ou le champ politique vs sujet furtif à travers l’acte psychanalytique, au moins depuis l’embranchement de la philosophie occidentale institué par les Grecs ? Voire sujet impossible selon d’autres pensées, du côté chinois, peut-être indien ou dans l’exemple de certaines langues, ergatives par exemple… Parler en langues, penser en langues, philosopher en langues !

 

Pour commencer : C’est à quel sujet ? de Guy le Gaufey, éd. EPEL, 2009.

Dictionnaire des intraduisibles, Article Sujet pp.1233-1254. Barbara Cassin

 

Je vous propose d’abord un échange de nos notes de lecture et des questions suscitées.

Cela demandera bien deux ou trois séances.

Nous verrons ensuite quelle forme prendra ce travail.

 

Dates prévues : vendredi 9 octobre, vendredi 6 novembre, vendredi 11 décembre 2015, à 14h30-16h30.

Lieu : Paris 15è