Intérieur extérieur

« […] On essaie d’atteindre l’intérieur de ce qu’on est à l’extérieur de l’intérieur et de rendre intérieur l’extérieur. Mais on ne rend pas intérieur l’extérieur en rendant l’extérieur intérieur car : bien que l’on soit plein, à l’intérieur, de l’intérieur de l’extérieur on est à l’extérieur de son propre intérieur et en rendant intérieur l’extérieur on reste vide parce que tandis qu’on est à l’intérieur même l’intérieur de l’extérieur est extérieur et à l’intérieur de soi il n’y a toujours rien.
Il n’y a jamais eu et il n’y aura jamais rien d’autre. »

(Ronald D. Laing, Noeuds).