Atelier de lectures plurielles 2014 (saison 2)

L’archipel des idées de Barbara Cassin

L’Etourdit de Jacques Lacan

no one - copyleft

       Séminaire de recherche – Catherine Alcouloumbré – Paris

 

Séances le vendredi de 14h30 à 16h30, à Paris XVè

  • Vendredi 3 octobre 2014
  • Vendredi 14 novembre 2014
  • Vendredi 12 décembre 2014
Que le symptôme institue l’ordre dont s’avère notre politique, c’est là le pas qu’elle a franchi. Il implique d’autre part que tout ce qui s’articule de cet ordre soit passible d’interprétation. C’est pourquoi on a bien raison de mettre la psychanalyse au chef de la politique. Et ceci pourrait n’être pas de tout repos pour ce qui est de la politique et pour tout ce qui s’y fait si la psychanalyse s’avérait plus avertie. Jacques Lacan, 1971, Lituraterre.

Pourquoi s’intéresser à la sophistique ? Pourquoi exercer la psychanalyse aujourd’hui ?

Que sont champ et pratique qu’implique ou suppose une psychanalyse ? Qu’est-ce qu’un acte psychanalytique au regard d’une performance sophistique ?

Une pratique sans valeur, voilà ce qu’il s’agirait pour nous d’instituer. (Lacan, avril 1977)

Cet atelier se propose de continuer là où Lacan s’est dit arrêté, là où Cassin ne se risque pas.

  • Lecture de l’Etourdit (Jacques Lacan, juillet 1972).
  • En transversales, l’archipel des idées de Barbara Cassin (juin 2014).

Notre recherche se poursuit cet automne autour de quelques questions cruciales au fondement de la psychanalyse et de sa pratique actuelle : acte au XXIè siècle (acte de parole, sophistique vs psychanalytique), performance, écriture, jouissance. Et au son des jacasseries de Coco, Coco, forcément Beloeil, l’ara tricolore que sans avoir à explorer son sexe, j’ai dû classer comme hétéro -, de ce qu’on le dise être parlant. (1972)

Interrogations : – Est-ce que la psychanalyse opère, puisque de temps en temps elle opère, par ce qu’on appelle un effet de suggestion ? Pour que l’effet de suggestion tienne, ça suppose que le langage tienne, tienne à ce qu’on appelle l’homme. […] Mais que ça tienne à l’homme, ça suppose que nous saurions suffisamment ce que c’est que l’homme. (J.Lacan, mai 1977). - Comment est-ce qu’un sujet, […] avec toute sa faiblesse, sa débilité, peut tenir la place de la vérité et même que ça ait des effets situables ? (J.Lacan, mars 1977).

La suite de l’atelier et des lectures de l’hiver sera précisée en fin d’année, autour de « Lacan et la sophistique » et de l’élégant archipel des idées, aimablement érudit, de Barbara Cassin.

Pour participer, contacter Catherine Alcouloumbré : tél. (33) 01 45 30 09 26

Bibliographie, fragments :

  • Jacques Lacan : L’Etourdit, in Scilicet n°4, Seuil, Paris, 1972, pp. 5-52.

  • L’archipel des idées de Barbara Cassin, EMsh (Editions de la Maison des sciences de l’homme), Paris, juin 2014.

En particulier les passages suivants :

Performance, performatif (pp.123-132), dans la continuité des séances précédentes, en mai et juillet derniers : la 3ème dimension du langage, etc.

Lacan (pp.51-56) ; Den (pp.57-64) ; Jouir (pp.117-121).

Banalité du mal (pp.207-210).

  • Alain Badiou, Barbara Cassin : Il n’y a pas de rapport sexuel, deux leçons sur l’Etourdit, coll. Ouvertures, Fayard, Paris 2010. En particulier pp. 82-94.

On peut aussi lire ou relire :

- Jacques Lacan : L’Insu que sait de l’Une-bévue s’aile à mourre… Séminaire inédit du 8 mars 1977, à propos de l’Etourdit (téléchargeable sur site de l’elp).
- Jean Louis Austin, Conférences : Quand dire, c’est faire. Seuil, coll. Points, 1991.
- Marguerite Duras : Détruire dit-elle, Minuit, Paris, 1969, Écrire, Gallimard, Paris, 1993.
Chérir la diversité sexuelle, Gayle Rubin à Paris juin 2013, ouvrage collectif. Dir. Mayette Viltard, Cahiers de l’Unebévue, juin 2014.
Documents :
- Lacan et la sophistique, références de 1931 à 1981.
- Les lieux pluriels de Barbara Cassin, des années 70 à 2014.
- Bibliographie de l’an dernier (à partir de Jacques le Sophiste). Fichiers (articles, audio, etc.) accessibles en espace partagé sur  le web.
- Détruire dit-elle, écrire peut-être.