La Dénégation (Die Verneinung) Freud 1925

Die Verneinung, la dénégation, un article fondamental de Freud paru en 1925. En effet, le mode de négation choisi par un analysant est souvent un indicateur précieux sur ses propres façons de ne pas dire ce qui lui importe.

« La façon dont nos patients présentent ce qui leur vient à l’esprit pendant le travail analytique nous donne l’occasion de faire quelques observations intéressantes. « Vous allez penser maintenant que je veux dire quelque chose d’offensant, mais je n’ai réellement pas cette intention ». Nous comprenons que c’est le refus d’une idée qui vient d’émerger, par projection. Ou, « vous demandez qui peut être cette personne dans le rêve. Ma mère, ce n’est pas elle ». Nous rectifions donc, c’est sa mère. Nous prenons la liberté, lors de l’interprétation, de faire abstraction de la négation et d’extraire le pur contenu de l’idée. C’est comme si le patient avait dit « pour moi, c’est vrai, ma mère m’est venue à l’esprit à propos de cette personne, mais je n’ai nulle envie de laisser prévaloir cette idée ».
Lire la suite […] Lire plus …

Le temps logique

Le collectif n’est rien, que le sujet de l’individuel. Cf. Freud  Massen psychologie. L’Au-delà du prinicipe de plaisir, 1921. Le temps logique et l’assertion de certitude anticipée Un  nouveau sophisme. Jacques Lacan, 1945. Il nous fut demandé en mars 1945 Lire plus …